Relation habitants/municipalité : Etienne Blanc donnera plus de poids aux Lyonnais en 2020 

Après le dévoilement de ses deux premiers piliers sur la nature en ville en septembre et la sécurité en novembre, Etienne BLANC, candidat de la droite et du centre à la mairie de Lyon en 2020, a présenté le troisième volet de son dispositif, sur le thème de la proximité, afin d’obtenir enfin une meilleure prise en compte de l’avis et des besoins des habitants à Lyon.

« Les habitants de Lyon attendent de leurs élus municipaux et d’arrondissements deux choses essentielles : que leurs préoccupations soient écoutées et qu’une réponse concrète leur soit apportée », a indiqué Etienne BLANC en ouverture de l’atelier.

Afin de restaurer cette relation habitants/élus et revivifier la démocratie à Lyon, il est indispensable de mieux intégrer le citoyen à la prise de décision publique et de s’appuyer à nouveau sur les maires d‘arrondissement en leur donnant les moyens de répondre aux attentes des habitants.

Issus des groupes de travail d’Etienne BLANC et des ateliers de consultations des Lyonnais #Lyon2020, voici les mesures du Plan proximité qui seront proposées dans le programme d’Objectif Lyon pour les élections municipales de mars 2020.

Solliciter l’avis des habitants et en tenir compte

Organiser jusqu’à 3 référendums pendant le mandat sur des sujets majeurs, qui concernent directement la vie des lyonnais (exemples de sujets : piétonisation de la presqu’ile, ouverture des magasins le dimanche etc). Ainsi les Lyonnais pourront exprimer leur avis et orienter les grandes décisions politiques en étant associés en amont des projets envisagés.

Mettre en place les jurys des Lyonnais qui valorise l’engagement de tous, en mairie centrale comme dans les arrondissements, en transformant les Conseils de quartiers (désignation pour un an : un tiers désigné par le Conseil municipal, un tiers de volontaires et un tiers issu d’un tirage au sort sur les listes électorales).

Associer davantage la vision des femmes dans la construction et l’aménagement de la ville

Le Think Tank des Lyonnes –cellule de réflexion et de dialogue 100% féminine sera invitée à prendre pleinement part aux décisions concernant l’aménagement de la ville. Partant du constat que l’espace urbain se révèle être souvent une zone de fragilité et d’insécurité pour les femmes, manquant de fluidité ou de praticité, et devant l’incapacité de la puissance publique à traiter par elle-même ces difficultés, il y a la nécessité de poser un regard autre sur la ville et ses difficultés spécifiques.

Installé dès la constitution du Conseil municipal, le Think Tank des Lyonnes aura pour mission d’organiser un dialogue d’une part au sein de la cité, et d’autre part avec les élus de la Ville pour élargir la perception et mieux comprendre les enjeux de la ville de demain, et proposer une série de solutions œuvrant à plus d’harmonie au bénéfice du vivre-ensemble. Son action consistera à diversifier les avis, challenger le Maire, proposer une série de projets notamment en lien avec l’urbanisme (design urbain, grands aménagements, transports publics, cadre de vie). En bref, un générateur constant d’idées et d’initiatives, qui challenge la conception traditionnelle des politiques publiques, levier pour développer une vision sensible de la ville et créer des alternatives par rapport à ce qui se fait habituellement.

Proposer des services qui répondent aux besoins de tous les publics

Un service public unifié Ville de Lyon /Métropole : ce n’est pas aux citoyens à faire l’effort de se retrouver dans la répartition des compétences entre Ville de Lyon et Métropole, ni aux habitants à faire les frais de la complexification administrative. Une présence visible des services de la Métropole sera proposée dans les arrondissements de la Ville de Lyon: problèmes de voierie, de ramassage des ordures, démarches administratives.

Un écrivain public dans chaque mairie d’arrondissement pour appuyer les habitants dans leurs démarches administratives : l’objectif est de ne laisser aucun des citoyens seul face aux difficultés qu’ils rencontrent au moment d’entreprendre leurs démarches administratives, en particulier les publics les plus fragiles.Une permanence régulière d’un écrivain public sera organisée dans chaque arrondissement de Lyon. Une fonction de « Médiateur conseil » sera également développée au service de tous ceux (habitants, victimes…) qui auraient besoin de bénéficier d’une aide et de conseils pour les accompagner et les orienter au mieux en vue d’une prise en charge la plus adaptée à leur situation personnelle (association, Maison de justice et du droit, Conciliateur de justice, Défenseur des droits, Protection de l’Enfance, radicalisation…).

L’apport du numérique avec l’expérimentation de plusieurs écrans digitaux et de bornes interactives pour une sollicitation directe du Maire. Les Lyonnais doivent pouvoir s’exprimer facilement auprès de leur Maire, lui poser les questions, remonter leurs problèmes sans se lancer dans un parcours du combattant, et sans être nécessairement « hyper connecté ».