Projet #Blanc2020

Un big bang juridique et une refonte complète de la Police municipale

Phénomènes de violence dans tous les arrondissements, dans les transports publics, menace terroriste bien présente, effectifs insuffisants de policiers sur le terrain…Après des mois de rencontres avec les Lyonnais -habitants, collectifs, associations, policiers municipaux, un constat clair s’est imposé : à Lyon en matière de sécurité publique, la situation s’est particulièrement dégradée ces dernières années.

« Afin de garantir la sécurité et la tranquillité publique de tous les Lyonnais, il faut des engagements clairs et une volonté politique parfaitement exprimée. C’est pourquoi je propose une nouvelle organisation de la Police municipale qui lui permette d’être au contact des habitants, sur le terrain, avec des moyens plus innovants. Nos policiers municipaux doivent être en capacité d’intervenir H24 et mobilisés sur le terrain, plutôt qu’à des tâches administratives. » Étienne Blanc

Une Police municipale mobile armée & orientée sur les interventions

Pour être présente sur le terrain, au service réel de la population, la Police municipale de Lyon doit être organisée différemment.

1. Des effectifs plus importants pour couvrir la taille de la ville 24H/24 et 7J/7 : doublement des effectifs avec 600 policiers municipaux à la place des 335 policiers actuels (redéploiement et recrutement).

2. Une capacité d’intervention adaptée aux situations ou aux évènements :

  • des patrouilles mobiles de 2 ou 3 agents : à pied, à vélo, à cheval, en bateau;
  • création d’unités spécialisées : patrouilles cynophiles et équines, brigade de l’environnement et unité fluviale ;
  • circulation permanente optimisée par les caméras du centre de supervision urbain (CSU).

3. Une police d’intervention armée et formée avec l’Académie de Police municipale : créée en partenariat avec le Campus européen de la sécurité (Région/Métropole) pour délivrer des formations continues, ouvertes à toutes les polices municipales de la métropole.

Des moyens innovants pour une prise en charge accélérée des infractions :

  • Un centre de télé protection H24 doté de 1500 caméras (X3) pour prévenir les actes délictueux grâce à la vidéosurveillance intelligente en temps réel.
  • La vidéo verbalisation pour lutter contre le phénomène des rodéos urbains (lecture automatique des plaques d’immatriculation).

ZOOM SUR…
La mise en place d’un réseau de boîtiers d’alerte, reliés directement à la salle de commandement de la Police municipale (mairies d’arrondissement, écoles, établissements sportifs ; extension possible aux commerçants dans une phase 2)

  • Pour les patrouilles de police : vidéo protection embarquée et matériel dernière génération (ex. lasso électronique ultra moderne).
  • Des dispositifs de sécurité adaptés lors d’évènements : caméras semi-mobiles dans l’enceinte des grands évènements pour garantir la sérénité du déroulement et des interventions ciblées.
  • Une meilleure coordination des services et une information des habitants avec un conseil de sécurité pour la mairie centrale et un par arrondissement.

Mesures #Blanc2020
Policiers municipaux X2 : 335 => 600 effectifs
Une police municipale armée et mobile H24 et 7J/7
Caméras X3 : 534 => 1500 caméras

Un maire qui assume pleinement son rôle dans la chaîne pénale :

ZOOM SUR…
Un contrat avec les parents d’un prédélinquant ou délinquant : les aides sociales facultatives pourront être suspendues en cas de non-respect des actions de soutien prévues.

  • Mise en place des rappels à l’ordre du Maire (conflit de voisinage, absentéisme scolaire, incivilités diverses, ou transactions négociées avec le Procureur de la République)
  • Demandes de réparation à une personne majeure responsable d’une dégradation du domaine public (ex. tags, dépôt de déchets, abandon de véhicule…)
  • Suivi des plaintes pénales déposées dans les commissariats de Lyon, pour permettre aux Lyonnais de garder confiance dans la « chaîne pénale »

Une politique de prévention complète :

  • Repenser les aménagements de la ville pour apporter de la sécurité aux habitants, en particulier aux enfants et aux femmes : squares, places, éclairage, mobilier urbain & transports publics.
  • Les questions de propreté et d’aménagement des espaces publics font partie de ce qui garantit un « continuum de sécurité ». Une cellule « prévention situationnelle » sera créée pour rendre plus difficile le passage à l’acte délinquant, en modifiant la façon dont les espaces publics sont aménagés.

Participation citoyenne et formation contre les vols

  • Mise en place d’un dispositif de « Participation Citoyenne » ;
  • Des formations seront proposées aux citoyens volontaires ;
  • Un bilan de l’action de la police municipale sera proposé une fois par an, dans chaque arrondissement.